Les ventes de barbecues en chute libre, plombées par la pluie et le mauvais temps


La pluie, les températures basses… Le début de l’été est loin des beaux jours ensoleillés attendus. Et l’impact se fait notamment sentir sur les ventes de barbecues, en forte baisse au mois de mai.

Jamais une saison d’été n’a aussi mal démarré pour les barbecues. La faute à une météo particulièrement maussade sur quasiment toute la France, avec à la fois peu d’ensoleillement, des précipitations importantes, et des températures inférieures aux normes de saison.

Le résultat est implacable. En mai, les ventes d’équipement de barbecue sont en baisse de 12% sur un an. Et pourtant, mai est le plus gros mois de ventes de l’année. Les ventes de saucisses sont en recul de 14%, celles de brochettes de 22%, tout ça dans la grande distribution, selon les chiffres de NielsenIQ. Pour ces produits, la moitié des ventes annuelles se font l’été.

De l’info, du Sport, de l’humour et de la bonne humeur… Cette année, Charles Magnien, vous accompagnent de 5h à 6h30 lavec sa bande : Géraldine de Mori, Emmanuel Lechypre Alexandre Biggerstaff, Anthony Morel. Parmi les nouveautés  une première version de RMC s'engage avec vous et l'équipe de Amélie Rosique, une histoire PJ chaque jour et les indiscrets de la rédaction, sans oublier les chroniques humour d'Arnaud Demanche.
Manu conso : La mauvaise saison du barbecue – 10/07

Baisse des ventes de sauces

Les sauces sont également impactées, dans une moindre mesure certes, notamment les sauces “traditionnelles” qui accompagnent les viandes lors des barbecues (-4%).

Heureusement ce marché des sauces qui représente quand même 800 millions d’euros pour les distributeurs reste tiré par les stars tout terrain du frigo que sont le ketchup, la moutarde, la mayonnaise et toutes les sauces popularisées par les friteries du nord et les kebabs (andalouse, algérienne, samouraï).



Lien des sources