l’état d’urgence décrété, comment ça marche ?



Publié



Durée de la vidéo : 2 min

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : l’état d’urgence décrété, comment ça marche ?
Émeutes en Nouvelle-Calédonie : l’état d’urgence décrété, comment ça marche ?
Émeutes en Nouvelle-Calédonie : l’état d’urgence décrété, comment ça marche ?
(franceinfo)

Après deux nuits de violences causées par la réforme gouvernementale du corps électoral, Emmanuel Macron a décidé mercredi 15 mai de mettre en place l’état d’urgence en Nouvelle-Calédonie.

C’est une mesure rarement mise en place pendant la Ve République. L’état d’urgence est appliqué par le ministre de l’Intérieur et par le préfet. Ce dispositif permet de prendre certaines mesures exceptionnelles comme l’interdiction des manifestations, des perquisitions administratives, des assignations à résidence ou encore le blocage de certains sites Internet. Décidé par décret en conseil des ministres, il peut être déclaré sur tout ou une partie du territoire en cas de menace imminente ou de catastrophe naturelle.

L’initiative a été prise pour la première fois en 1955 pendant la guerre d’Algérie. Pendant trois mois, elle renforce les pouvoirs de l’autorité administrative française pour lutter contre les attentats du FLN. D’abord territorial, l’état d’urgence est progressivement étendu aux trois départements de l’Algérie française. La dernière fois qu’il est appliqué dans notre pays c’est en 2015, après les attentats du Bataclan. Il permet alors à l’État d’assigner à résidence notamment les individus fichés S et de faciliter les contrôles et les perquisitions. 





Lien des sources