Maisons du Monde va réduire son offre et veut lancer son programme de fidélité en 2024


Son chiffre d’affaires s’élève à 247,7 millions d’euros sur la période, pénalisé notamment par «la faible dynamique de consommation globale».
AUFORT Jérome / stock.adobe.com

En France, le chiffre d’affaires du premier trimestre est tombé à 135,7 millions d’euros, soit un repli de 8,3% sur un an.

Les ventes de Maisons du monde ont poursuivi leur recul au premier trimestre avec une baisse de 9,5%, a indiqué jeudi le distributeur de meubles et d’objets de décoration qui avait annoncé en mars un plan d’économies, après une année 2023 décevante. Son chiffre d’affaires s’élève à 247,7 millions d’euros sur la période, pénalisé notamment par «la faible dynamique de consommation globale», avance le groupe français dans un communiqué. «La confiance et l’appétit de consommation sont restés en berne», a déclaré François-Melchior de Polignac, directeur général de l’enseigne. Celle-ci souffre aussi de la crise de l’immobilier et «des niveaux très bas de la construction de logements neufs».

Au cours du premier trimestre, les ventes de meubles ont reculé de 7,1%, limitant un peu la casse grâce à «la livraison gratuite pour les commandes en ligne». Les ventes d’objets de décoration, qui représentent la majorité de l’activité, ont-elles chuté de 11,4%. En France, le chiffre d’affaires du premier trimestre est tombé à 135,7 millions d’euros, soit un repli de 8,3% sur un an. C’est pire dans les huit pays étrangers où le groupe est présent : ses ventes y ont diminué de 10,9%. Après une année 2023 marquée par la fermeture de 13 magasins et cinq transferts vers des affiliés, Maisons du Monde veut économiser 85 millions d’euros sur trois ans et retrouver la croissance en «2025-2026» d’après son communiqué.

Programme de fidélité en 2024

La menace d’un transfert ou d’une fermeture plane d’ici à 2026 au-dessus d’une cinquantaine de magasins sur les 337 en gestion propre, si leur rentabilité ne s’améliore pas. Mais le groupe vise dans le même temps de nouvelles ouvertures de boutiques dans des zones jugées plus rentables, pour atteindre 400 points de vente à fin 2026. Maisons du Monde souhaite aussi réduire son offre, car les clients «disent que c’est un peu compliqué de s’y retrouver dans le choix», a expliqué François-Melchior de Polignac, qui promet également l’ouverture du premier programme fidélité de la marque en 2024.

Autres objectifs de l’enseigne, qui compte 7350 collaborateurs dont près de 4200 en France: diminuer les prix et diviser par deux le nombre de fournisseurs. Début 2024, le groupe a lancé trois magasins pilotes au «concept renouvelé», avec une offre réduite, et expérimenté une baisse des prix sur 2200 produits, ce qui soutient les ventes depuis le début de l’année, a signalé l’entreprise.



Lien des sources