Monaco, l’Asvel et Bourg tiennent leur rang en play-offs de Betclic Élite



Monaco-Le Portel : 85-78

Comme en 2022 et 2023 contre Strasbourg, Monaco a connu une entame chahutée en play-offs, jeudi soir. Ballotté avant la pause (53-36, 20e), Le Portel a donné des sueurs froides à Sasa Obradovic en quelques minutes. Le temps pour l’ESSM d’infliger un 14-2 aux champions de France en titre (69-64, 34e) avec l’efficacité intérieure du revenant Bastien Vautier (13 points) et l’adresse extérieure d’Ivan Février (15 points). Mais sans Mike James (dos) ni John Brown (épaule), la Roca Team a vite chassé les doutes, d’abord grâce à Jordan Loyd puis au capitaine Yakuba Ouattara.

En une minute, l’ailier international a enchaîné un trois points, une interception et un dunk (81-70, 37e) pour assommer les Nordistes. Monaco tentera de plier la série samedi au Chaudron. Appelé pour préparer les Jeux Olympiques en équipe de France, Elie Okobo (11 points, 5 passes) a connu une meilleure soirée que Matthew Strazel (0 point, 5 passes), également dans la liste de Vincent Collet.

Asvel – Saint-Quentin : 91-75

Promu et bizuth en play-offs, Saint-Quentin a cru deux quart-temps et demi à un exploit à l’Astroballe. Emmenés par Mathis Dossou-Yovo (20 points, 7 rebonds), les Phénix ont pris l’avantage grâce à la vivacité de Lucas Boucaud sur un double pas plus la faute de Paris Lee (36-39, 18e). Mais le SQBB n’avait pas de réponse face aux 221 centimètres de Youssoupha Fall à l’intérieur. En l’absence de Joffrey Lauvergne et de Nando De Colo, l’intérieur sénégalais a été l’incontestable MVP du match (15 points, 17 rebonds) et le chef d’une défense étouffante en deuxième mi-temps.

L’Asvel a fini par s’envoler en fin de match tout en assurant le spectacle à l’image d’un dunk de Mbaye Ndiaye sur contre-attaque (79-66, 36e). La qualification en demi-finales dès dimanche passera par une victoire à Pierre-Ratte, l’antre du SQBB, dont Villeurbanne était sorti humilié en octobre (71-91).

Bourg-en-Bresse – Nanterre : 92-82

Un monument du basket français pourrait tirer sa révérence sur le banc samedi. Défait par Bourg-en-Bresse jeudi soir (92-82), Pascal Donnadieu refermera 37 années aux commandes de Nanterre s’il s’incline à nouveau dans 48 heures. L’assistant de Vincent Collet en équipe de France est pourtant passé tout près d’aborder ce match 2 à Maurice-Thorez dans une position plus confortable. Aux commandes (39-50, 20e) pendant 36 minutes, ses Franciliens ont assisté au réveil bressan dans l’adresse primée et l’agressivité qui a envoyé sur le banc Ibrahima Fall Faye pour cinq fautes dans le money-time.

Isiaha Mike (22 points) et consorts ont ensuite mis le couvercle sur le succès bressan sous les yeux de Quin Snyder et Landry Fields, respectivement entraîneur et manager général d’Atlanta. Le tandem était venu voir Zaccharie Risacher (14 points, 6 rebonds), cible potentielle avec le choix numéro 1 de la draft le 26 juin.



Lien des sources