Moscou et Pékin plaident pour une «solution politique», selon Xi Jinping


LE POINT SUR LA SITUATION – Le président chinois a affirmé, après des discussions à Pékin avec son homologue russe Vladimir Poutine, qu’ils sont d’accord pour qu’«une solution politique à la crise en Ukraine est la voie à suivre».

Le président russe et son homologue chinois discutent à Pékin du conflit en Ukraine. L’armée ukrainienne indique avoir arrêté «l’avancée» russe dans «certaines zones» de la région de Kharkiv… Le Figaro vous explique la situation liée au conflit ce jeudi 16 mai.

Moscou et Pékin plaident pour une «solution politique», selon Xi Jinping

La Chine et la Russie s’accordent sur la nécessité d’une «solution politique» au conflit en Ukraine, a affirmé jeudi le président chinois Xi Jinping, après des discussions à Pékin avec son homologue russe Vladimir Poutine. «Les deux parties sont d’accord sur le fait qu’une solution politique à la crise en Ukraine est la voie à suivre», a déclaré Xi, qui comparaissait face à la presse au côté de Poutine.

Poutine se dit «reconnaissant» envers la Chine pour ses «initiatives» de paix

Le président russe s’est dit «reconnaissant» envers la Chine pour ses «initiatives» de paix s’agissant du conflit en Ukraine, que l’armée russe a envahie il y a plus de deux ans. «Nous sommes reconnaissants envers nos amis et collègues chinois pour les initiatives qu’ils mettent en avant afin de résoudre ce problème», a déclaré Vladimir Poutine aux côtés de son homologue Xi Jinping. Pékin, qui n’a jamais condamné la Russie, appelle à la fois au respect de l’intégrité territoriale de tous les pays, sous-entendu Ukraine comprise, tout en exhortant à prendre en considération les préoccupations de son allié russe.

L’Ukraine affirme avoir arrêté «l’avancée» russe dans «certaines zones» de la région de Kharkiv

L’armée ukrainienne a indiqué jeudi matin avoir arrêté «l’avancée» russe dans certaines zones de la région de Kharkiv (nord-est) où la Russie a lancé une attaque surprise le 10 mai, occupant de nouveaux territoires. «La situation dans le secteur de Kharkiv reste compliquée» mais «nos forces de défense ont réussi à stabiliser partiellement la situation, l’avancée de l’ennemi dans certaines zones et localités a été stoppée», a indiqué à la télévision le porte-parole des forces ukrainiennes dans la région, Nazar Volochyne. L’armée russe «essaie toujours de créer les conditions de nouvelles avancées», a-t-il ajouté.

S’agissant de la ville de Vovtchansk, cité d’environ 18.000 habitants avant-guerre et l’une des deux principales localités de la région que Moscou tente d’occuper, les forces ukrainiennes sont en train de «passer au peigne fin les immeubles» du nord de la ville, alors que des combats de rue y avaient lieu ces derniers jours, a ajouté Volochyne. L’armée ukrainienne «tente de stabiliser la situation, d’infliger des dommages et d’empêcher l’ennemi de prendre pied. Des contre-attaques (ukrainiennes) sont en cours», a-t-il dit.



Lien des sources