Nouméa dans la spirale de la violence



Au moins 4 morts, dont un gendarme, et des centaines de blessés dans la poussée de fièvre qui frappe la Nouvelle-Calédonie depuis maintenant 3 nuits. A l’origine de ces affrontements : une réforme législative technique – le dégel du corps électoral de l’île – mais qui a comme conséquence d’opposer une partie de la population autochtone aux autres habitants de l’île.

Le | Durée : 4:36



Lien des sources