Nouveau report pour le retour sur Terre du vaisseau Starliner



Le retour sur Terre du Boeing Starliner depuis la Station spatiale internationale (ISS), prévu le 26 juin, a de nouveau été reporté, a annoncé vendredi soir la NASA.

Ce nouveau report va permettre d’avoir plus de temps pour examiner les dysfonctionnements du propulseur et les fuites d’hélium qui avaient déjà provoqué un premier retard, a ajouté la NASA.

La première mission avec équipage de Starliner vers l’ISS, qui devait initialement durer environ huit jours, a été prolongée jusqu’à une date encore indéterminée.

Le séjour dans l’ISS des deux astronautes véhiculés par Starliner avait été prolongé en raison de problèmes de propulseurs et de fuites d’hélium.

Le vaisseau avait décollé de Floride le 5 juin, avec des années de retard et plusieurs reports de dernière minute.

« Les dirigeants de la NASA et de Boeing ajustent le retour sur Terre du vaisseau spatial Starliner Crew Flight Test », a déclaré la NASA dans un post publié tard vendredi soir.

Le report du départ prévu le « mercredi 26 juin met fin au désamarrage et à l’atterrissage du Starliner (…) tout en laissant aux équipes de (la) mission le temps d’examiner les données du système de propulsion », a-t-il indiqué.

« Nous prenons notre temps et suivons le processus standard de notre équipe qui gère la mission », a déclaré un responsable de la NASA, Steve Stich.

« Nous laissons les données guider notre prise de décision concernant la gestion des petites fuites du système d’hélium et les performances des propulseurs que nous avons observées lors du rendez-vous et de l’amarrage », a-t-il déclaré.

M. Stitch a ajouté que Starliner, dont l’équipage est composé de deux astronautes, Butch Wilmore et Suni Williams, « fonctionne bien en orbite lorsqu’il est amarré à la station spatiale ».

La NASA a déclaré que l’équipage n’était pas pressé de quitter la station car celle-ci est bien approvisionnée et « le programme de la station est relativement ouvert jusqu’à la mi-août ».

L’amarrage initial à l’ISS avait été retardé de plus d’une heure après des problèmes de démarrage de certains propulseurs du Starliner utilisés pour des manœuvres pointues.

Une fuite d’hélium a affecté le Starliner avant son lancement. Bien qu’incombustible, l’hélium exerce une pression sur le système de propulsion. Cependant, d’autres fuites sont apparues au cours du vol.



Lien des sources