Nouvelle-Calédonie: Macron ou l’arrogance coloniale



En privilégiant l’usage de la force au compromis politique, en évoquant l’idée de soumettre au référendum national la question du dégel du corps électoral, et en niant les racines du problème, le chef de l’État renoue avec les démons de la République.



Lien des sources