“Plan Procu”, le site de “rencontres démocratiques” qui veut faciliter les procurations pour voter


L’association A voté a lancé une interface qui met en relation les électeurs recherchant une procuration ou proposant d’en porter une.


Publié



Mis à jour



Temps de lecture : 1 min

Un visuel du site "Plan Procu". (A VOTE)

Un “site de rencontres démocratiques” a vu le jour, mardi 11 juin, à l’approche des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet. Baptisée “Plan Procu”, cette plateforme a été lancée par l’association A voté, qui lutte contre l’abstention lors des élections. Le site détourne les codes des applications de rencontres et propose de mettre en relation des électeurs, afin de faciliter les démarches pour faire établir des procurations. Il est à la fois possible de donner sa procuration à autrui, ou de porter la procuration de quelqu’un d’autre. Les utilisateurs, pour cela, doivent enregistrer leurs données électorales (numéro d’électeur, bureau de vote, commune et département) qui seront “définitivement supprimées à la fin de la campagne”, explique la plateforme.

L’équipe enregistre alors la demande et recherche la personne la plus proche. En cas de correspondance, les deux parties sont informées par e-mail et peuvent alors valider la requête, ce qui génère un formulaire Cerfa de demande de procuration. Les deux parties doivent ensuite convenir d’un canal de discussion tiers pour discuter de la consigne de vote. La procuration doit être validée dans une gendarmerie, un commissariat ou un consulat. Enfin, les mandataires sont invités à écrire un petit mot “à leur partenaire d’élection”, une fois leur devoir civique accompli.

Ce contrat tacite repose sur la confiance et il est impossible de vérifier, in fine, que la consigne de vote a été bien respectée. Une charte stipule que les mandataires s’engagent à “respecter scrupuleusement le choix de l’électeur” et à “transmettre fidèlement” sa volonté, “sans jugement ni influence”. Ils s’engagent également à “préserver la confidentialité des choix de vote et des informations personnelles des électeurs”. Clémence Pène, co-présidente de l’association A voté, explique à BFMTV que 1 500 personnes avaient été mises en relation pour les élections européennes et que 2 000 personnes avaient édité leurs informations électorales ces dernières heures.

La démarche de procuration est disponible sur le site maprocuration.gouv.fr. Votre procuration peut être pour une durée spécifique : un, deux, trois mois, ou alors pour une élection donnée, et là il faut mentionner les dates des deux tours. Prudence, les mairies peuvent être très sollicitées en cette période pour traiter toutes les demandes.





Lien des sources