Pour Ruffin, la rupture avec Mélenchon lui a fait “gagner des voix par centaines”


Le député de la Somme François Ruffin est revenu mercredi dans une interview au Monde sur sa rupture avec Jean-Luc Mélenchon, estimant que cette dernière lui a fait « gagner des voix par centaines » pour sa réélection aux élections législatives.

« Avec Jean-Luc à la télé tous les deux jours, ça nous étranglait. Même tard, il fallait que je coupe la corde pour pouvoir respirer. Et dès cet instant ça a tout changé, ça nous a libérés, on a regagné des voix par centaines », explique le député.

Pendant la campagne, François Ruffin, qui depuis des mois multipliait les pas de côté par rapport à la ligne de la direction de La France insoumise, a acté sa rupture avec la formation de gauche radicale.

L’ancien journaliste reproche à LFI et à Jean-Luc Mélenchon d’utiliser un ton trop outrancier et de s’être trop détournés des classes populaires rurales et périurbaines, qui sont séduites par le RN.

Dimanche dernier, dans une circonscription qui a massivement voté pour le Rassemblement national aux européennes, François Ruffin l’a emporté avec 53% des voix face à une candidate RN.

Au premier tour, cette dernière était arrivée en tête avec 40,7% des voix contre 33,9% pour l’électron libre de la gauche.

Dans Le Monde, le réalisateur de « Merci Patron! » accuse également LFI d’avoir « la stratégie de Terra Nova avec le ton du Nouveau Parti anticapitaliste ».

Le think tank social-démocrate avait conseillé au Parti socialiste pour la présidentielle 2012 de se tourner vers « la France de la diversité, presque intégralement à gauche », plutôt que vers des « ouvriers » votant « de moins en moins à gauche ».

« François Ruffin a tenu des propos que je ne partage pas, je pense que c’est une erreur de dire ça », a réagi dans la matinée le coordinateur de La France insoumise, Manuel Bompard, sur LCI.



Lien des sources