pourquoi la sélection de Zaïre-Emery est “une surprise”, selon Riolo


À tout juste 18 ans, Warren Zaïre-Emery (2 sélections) fait partie de la liste des 25 joueurs sélectionnés par Didier Deschamps pour l’Euro 2024. Dans l’After Foot, sur RMC, Daniel Riolo a estimé que la présence du Parisien était loin d’être une évidence.

Il est en route pour sa première grande compétition internationale. Alors qu’il a fêté ses 18 ans au mois de mars, Warren Zaïre-Emery a été retenu dans la liste des 25 joueurs appelés par Didier Deschamps en vue de l’Euro 2024 en Allemagne (14 juin-14 juillet).

Le Titi parisien a explosé cette saison sous le maillot du PSG. Après une première sélection en novembre dernier dans le cadre des qualifications à l’Euro face à Gibraltar (victoire 14-0), il a de nouveau porté le maillot frappé du coq le 23 mars en amical contre l’Allemagne (défaite 2-0). Attendu par de nombreux observateurs dans cette liste, le choix d’appeler “WZE” pour cet Euro ne relevait pas de l’évidence, selon Daniel Riolo.

“Je ne comprends pas que ce soit si évident pour les gens que Zaïre-Emery soit dans la liste”, a tranché l’éditorialiste dans l’After Foot, sur RMC. “On parle d’un gamin qui a 18 ans, qui a fait une bonne première partie de saison et qui, sur la deuxième, a montré beaucoup de limites et de fatigue. Je ne remets pas en cause ses qualités, je l’aime bien ce gamin. Mais qu’ils soit déjà à l’Euro, à son âge et en ayant fait une demi-saison, pardon mais c’est une surprise.”

Daniel Riolo : "Pour moi, la présence de Zaïre-Emery dans la liste, c'est une surprise" – 16/05
Daniel Riolo : “Pour moi, la présence de Zaïre-Emery dans la liste, c’est une surprise” – 16/05

Dans l’entrejeu, Zaïre-Emery sera en concurrence avec Eduardo Camavinga, Youssouf Fofana, Antoine Griezmann, N’Golo Kanté, Adrien Rabiot et Aurélien Tchouameni.

“Le secteur du milieu de terrain n’est peut-être pas très fourni en France, puisqu’on est obligés d’aller chercher Kanté, qu’on maintient des gars comme Rabiot ou que Tchouameni, blessé, est obligé de venir”, a poursuivi Daniel Riolo dans l’After Foot. “Mais Zaïre-Emery, c’est une surprise, au même titre que Barcola. Jeunes, première saison au haut niveau, une poignée de matchs réellement réussis, des promesses mais pas plus que ça… Ce ne sont pas des gens affirmés quand même. On a le droit de trouver que ça va vite quand même. On l’intègre très vite.”

Avant leur entrée en lice à l’Euro, le 17 juin face à l’Autriche à Düsseldorf, Zaïre-Emery et les Bleus doivent disputer deux matchs de préparation: le 5 juin contre le Luxembourg (à Metz) et le 9 juin face au Canada (à Bordeaux). Le début du rassemblement à Clairefontaine est fixé au 29 mai.



Lien des sources