Pourquoi le perchiste américain Sam Kendricks n’aime pas les JO, même s’il y va



Vainqueur du concours de saut à la perche avec 5,92 m (nouveau record des sélections) devant Chris Nilsen et Jacob Wooten (5,87 m tous les deux), Sam Kendricks a beaucoup fait parler ces dernières heures à Eugene. Après les qualifications, il avait évoqué la possibilité de ne pas aller à Paris, en raison d’un mauvais souvenir.

Non vacciné, le double champion du monde avait été contrôlé positif au Covid à Tokyo en 2021, et n’avait pu participer aux JO. Il s’était senti mis de côté par le Comité olympique américain, en gardant toujours une certaine amertume. « Je n’aime pas les Jeux, Team USA m’a laissé tomber au Japon, lâchait-il samedi. Si je me qualifie pour Paris, je ne suis pas sûr d’y aller et je suis sérieux. »

« Trop de gens dans notre sport sont obsédés par les Jeux »

Sam Kendricks, double champion du monde de saut à la perche

Après la finale, Kendricks est revenu sur le sujet et a indiqué qu’il avait changé d’avis. « J’irai aux JO, j’ai discuté avec mon père, qui est toujours de bon conseil et me soutient depuis tant d’années. Je serai une force positive pour l’équipe, on va représenter fièrement l’équipe. J’aime mon pays, c’est aussi pour ça que je me suis engagé dans l’armée. Mais trop de gens dans notre sport sont obsédés par les Jeux. Ceux qui ne se qualifient pas pour les Jeux pleurent, alors que ce sont de super athlètes. »

Kendricks a aussi expliqué qu’il avait décidé de se faire opérer du genou à l’été 2022 peu avant les Mondiaux d’Eugene, qu’il n’aurait pas pu disputer en raison de son refus de se faire vacciner contre le Covid. « On m’a privé de ces Mondiaux mais je n’aime pas être forcé à faire quoi que ce soit. Je viens du Sud. »



Lien des sources