Pourquoi le prix du gaz grimpera de près de 12 % en juillet


DÉCRYPTAGE – Le tarif repère dont dépendent de nombreux ménages sera relevé le mois prochain. Cette hausse devrait affecter des millions de foyers.

C’est une mauvaise nouvelle pour le porte-monnaie des ménages abonnés au gaz : le prix de cette énergie va bondir de 11,7 % au 1er juillet prochain, par rapport au mois de juin, a précisé la Commission de régulation de l’énergie (CRE) ce lundi, qui avait annoncé la survenue d’une augmentation dès février dernier. Il s’agit en fait du prix repère de vente du gaz naturel, qui a succédé au TRV (tarif réglementé de vente, disparu en juillet 2023). Publié chaque mois pour aider à comparer les offres, ce prix repère appliqué seulement aux particuliers « est publié uniquement à titre indicatif et n’est pas une offre de fourniture en soi », précise donc la CRE.

Il n’empêche, la hausse de ce tarif devrait affecter des millions de ménages abonnés au gaz, car « une part importante des ménages disposent d’un contrat assis sur ce prix repère », souligne Julien Teddé, directeur général du courtier en énergie Opéra Énergie. Le niveau moyen de ce prix référence se situera à 129,20 euros TTC du mégawattheure (MWh) en juillet, contre 115,70 euros du MWh en juin.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Vente Flash

1€ par mois pendant 3 mois. Sans engagement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lien des sources