Pourquoi Luis Enrique a laissé de nombreux joueurs à Paris avant Nice-PSG



Luis Enrique n’est pas prêt. Pas prêt du tout à voir son équipe, déjà championne de France et à qui il ne reste plus que l’échéance de la finale de la Coupe de France face à Lyon le 25 mai, laisser filer cette fin de saison. En conférence de presse de veille de match à Nice, mardi, l’entraîneur parisien avait envoyé un message très clair à son groupe : « Chaque match doit être joué avec des exigences très hautes. Tous les joueurs ne peuvent pas évoluer au PSG. L’attitude, l’engagement, le comportement doivent être au top. Celui qui n’est pas préparé à cela, qui a des priorités individuelles, ça ne m’intéressera pas et il ne jouera pas au PSG », avait-il lâché, le regard noir.

« Je veux voir mon équipe au maximum, et si quelqu’un ne voit pas les choses comme ça, il ne sera plus au PSG à l’avenir. (…) J’ai besoin de garçons motivés, avait-il ajouté. Ils n’ont pas tous cette mentalité. Il ne suffit pas de taper dans le ballon et il faut être un joueur différent. Et peu sont comme ça, on verra lesquels seront à la hauteur à Nice. »

Sans Mbappé, Dembélé, Nuno Mendes, Hakimi…

Un discours très offensif dans un contexte précis. Comme il l’a indiqué publiquement, l’Espagnol n’a pas aimé du tout le revers contre Toulouse (1-3) dimanche. Le contenu, très faible, mais surtout certaines attitudes indolentes perçues lors du match. Luis Enrique l’a clairement fait savoir à ses joueurs dans le vestiaire. Un ton dur qui a trouvé un prolongement en séance en début de semaine où le technicien n’a rien laissé passer à son groupe. Avec un volume sonore très élevé.

Comme s’il voulait vraiment faire comprendre son message de fermeté, le technicien a réduit le groupe convoqué ce mercredi soir à Nice à vingt joueurs. Kylian Mbappé et Ousmane Dembélé, officiellement placés dans le bulletin médical par le PSG, n’ont pas fait le déplacement sur la Côte d’Azur. Tout comme Achraf Hakimi, Nuno Mendes et Randal Kolo Muani. Des joueurs placés au repos ? Pour partie. L’ancien Nantais est ainsi en soins aujourd’hui (béquille). Mais Luis Enrique a envoyé un message clair avec ces convocations. Il entend aligner ce mercredi soir à Nice des joueurs qu’il estime à 100 % en termes d’investissement.



Lien des sources