Poutine vole à bord d’un bombardier stratégique Tupolev porteur de l’armée nucléaire


Cet appareil est une version modernisée d’un bombardier de la Guerre froide, le Tu-160, pensé notamment pour être déployé en cas de conflit avec l’Otan.

Vladimir Poutine montre les muscles, alors que la guerre en Ukraine s’apprête à entrer dans sa troisième année. Une vidéo, publiée ce jeudi, le montre monter à bord d’un bombardier stratégique Tupolev Tu-160M, appelé Cygne Blanc en russe. Cet aéronef, modernisé, peut emporter une charge nucléaire. Il est le plus gros avion supersonique au monde. Cet appareil est une version modernisée d’un bombardier de la Guerre froide, le Tu-160, pensé notamment pour être déployé en cas de conflit avec l’Otan.

Un avertissement, peut-être, à l’encontre de l’Occident qui soutient l’Ukraine. Le président russe a annoncé, ce vendredi, que la Russie a modernisé 95% de ses armes nucléaires, dont 100% dans sa composante navale.

«C’est une nouvelle machine, et beaucoup de choses sont nouvelles. C’est plus facile à contrôler. C’est fiable», a expliqué le maître du Kremlin à la télévision d’État. Vladimir Poutine a volé pendant une trentaine de minutes, rapporte l’agence de presse russe Tass. L’itinéraire est «un secret militaire», a assuré Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin.

L’avion a été appelé Ilya Muromets, un héros de contes russes qui incarne le chevalier idéal. Vladimir Poutine avait déjà volé, en 2005, dans un Tu-160 pour se rendre auprès de la flotte du Nord.



Lien des sources