près de 200 interpellations depuis le début de la semaine



Depuis le début des émeutes en Nouvelle-Calédonie, plusieurs dizaines de personnes ont été interpellées, a annoncé ce jeudi 16 mai le Haut-commissariat de la République.

Quelque 70 interpellations ont eu lieu au cours des dernières 24 heures en Nouvelle-Calédonie, territoire ultramarin en proie à des violences depuis lundi qui ont fait notamment un mort et 64 blessés parmi les gendarmes et policiers, a indiqué ce jeudi 16 mai à Nouméa le Haut-commissariat de la République.

Selon le dernier bilan des autorités, les heurts ont fait au total de quatres morts: trois civils, ainsi qu’un jeune gendarme a succombé à ses blessures après avoir été touché à la tête.

“64 gendarmes et policiers ont été blessés”

Louis Le Franc, haut-commissaire de la République, a salué dans un communiqué “l’engagement et le professionnalisme des forces de l’ordre qui font l’objet d’attaques”. “64 gendarmes et policiers ont été blessés” et “près de 200 émeutiers ont été interpellés” depuis lundi, a-t-il précisé.

Il a par ailleurs annoncé qu'”un pont aérien entre l’Hexagone et le territoire (allait) permettre d’acheminer rapidement des renforts de sécurité intérieure, de sécurité civile et militaires mais aussi du matériel permettant d’assurer la prise en compte des besoins essentiels de la population”.

Le territoire ultra-marin du Pacifique sud a été placé mercredi sous état d’urgence. Cinq membres de la frange radicale des indépendantistes, “commanditaires présumés de ces violents troubles à l’ordre public”, ont été assignés à résidence dans ce cadre.



Lien des sources