Prigojine : ces deux fois où le patron de Wagner a fait croire qu’il était mort



Dans les deux cas, les choses s’étaient passées de la même façon : l’information dans un premier temps n’avait pas été confirmée, puis avait été démentie par Wagner. “Pour les deux infox sur la mort de Prigojine, nous avions des protocoles spécifiques pour faire circuler les informations“, rapporte une source au sein de Wagner, citée par Medusa le 24 août. 

Ce mercredi, il n’y a eu aucune consigne. “Cette fois, rien n’a été préparé“, assure la même source. Après que les agences russes ont annoncé que Prigojine figurait parmi les passagers de l’avion qui s’est écrasé en Russie, Wagner avait dans un premier temps laissé planer le doute autour de sa mort. 

Le groupe paramilitaire avait affirmé, sur Telegram, qu’un deuxième avion avait fait demi-tour et pouvait transporter Evgueni Prigojine. “Le deuxième avion, qui appartient à Evgueni Prigojine, fait demi-tour au-dessus de la capitale et se dirige vers l’aéroport. Malgré le fait que de nombreuses chaînes écrivent que Prigojine est mort, il a pu voler dans un autre avion“, avait indiqué le groupe Wagner, avant de finalement confirmer la mort de son chef.



Lien des sources