Quatre tombes de défunts juifs dégradées dans l’Eure, le préfet condamne des “actes antisémites”


Les quatre tombes ont été aspergées de peinture noire à l’aide de bombes aérosols dans le cimetière de la Madeleine mercredi, selon un source policière.


Publié



Temps de lecture : 1 min

Quatre tombes de la Madeleine (Eure) ont été aspergées de peinture noire à l'aide de bombes aérosols, mercredi 29 mai 2024. (MATTHIEU BONHOURE / RADIO FRANCE)

Quatre tombes de défunts de confession juive ont été “souillées” et “dégradées” au cimetière de la Madeleine dans l’Eure mercredi 29 mai, indique la préfecture du département dans un communiqué.

Selon une source policière, les quatre tombes ont été aspergées de peinture noire à l’aide de bombes aérosols. Les services de la mairie sont intervenus pour nettoyer les stèles.

Le préfet condamne “avec la plus extrême fermeté ces actes antisémites, aussi lâches qu’infâmes”. Il ajoute : “Quiconque porte atteinte à nos compatriotes de confession juive porte atteinte à la République et au socle fondamental de nos valeurs”.

Le communiqué mentionne également l’agression physique d’un collégien de 15 ans, mardi dans l’Eure. L’adolescent a également été “insulté par deux individus aux cris de ‘sale juif'”.

“Pour chacun des cas, des enquêtes judiciaires sont ouvertes”, précise le communiqué. “Des mesures de sécurisation renforcées ont d’ores et déjà été prises.”





Lien des sources