Sanofi pourrait se séparer de son activité santé grand public et de produits comme Doliprane, Mucosolvan ou Novanuit


Le groupe pharmaceutique français Sanofi a annoncé, vendredi 27 octobre, son intention de séparer de son activité santé grand public en 2024 pour se concentrer sur les médicaments et les vaccins innovants. Cette activité comprend des compléments alimentaires et divers produits vendus sans ordonnance comme Mucosolvan contre la toux, Allegra contre la rhinite ou encore la marque Novanuit pour le sommeil. On y trouve aussi le paracétamol Doliprane pour soulager la douleur.

Cette séparation interviendra « au plus tôt au quatrième trimestre 2024, à travers la création d’une entité cotée en Bourse dont le siège sera en France », détaille le groupe dans un communiqué publié à l’occasion de la présentation de ses résultats trimestriels.

Cette opération « permettra d’adapter encore davantage la gestion et l’allocation des ressources aux besoins de l’activité biopharmaceutique », où « des opportunités de création de valeur et des leviers opérationnels à plus long terme ont été identifiés pour soutenir l’accélération des investissements en recherche et développement », explique le groupe.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Sanofi dope la fabrication de ses vaccins contre la grippe

Divers produits vendus sans ordonnance

Au troisième trimestre, l’activité santé grand public de Sanofi s’affiche en hausse de 4,6 %, soutenue par les produits liés à la digestion et aux allergies, représentant 1,245 milliard d’euros, soit un plus de 10 % de son chiffre d’affaires.

En juillet, Sanofi avait annoncé l’acquisition de l’entreprise américaine Qunol pour se renforcer dans les compléments alimentaires sans dévoiler le montant de la transaction.

Par ailleurs, Sanofi vise des économies pouvant aller jusqu’à 2 milliards d’euros entre 2024 et fin 2025 et « dont la majeure partie sera réallouée au financement de l’innovation et des moteurs de croissance ».

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Le vaccin contre le Covid-19 de Sanofi approuvé par l’Europe

Le Monde avec AFP



Lien des sources