Seize amphithéâtres de l’université de Lille fermés après la découverte d’amiante


Des traces d’amiante ont été décelées lors d’une opération de maintenance sur une centrale de traitement d’air, explique l’université.

Article rédigé par

franceinfo

France Bleu Nord

Radio France


Publié



Temps de lecture : 1 min

Campus universitaire de la cite scientifique a Villeneuve d'Ascq (photo d'illustration). (SEBASTIEN JARRY / MAXPPP)

Des matériaux amiantés ont été découverts dans une centrale de traitement d’air d’un amphithéâtre de l’université de Lille, à Villeneuve d’Ascq (Nord), a rapporté mercredi 11 juillet France Bleu Nord. La présidence de l’université a annoncé mercredi fermer immédiatement 16 amphithéâtres sur les 35 que compte le campus Cité scientifique, le temps de réaliser les travaux nécessaires qui prendront environ deux ans.

“À l’occasion d’une opération de maintenance sur une centrale de traitement d’air du campus Cité scientifique, la présence de matériaux amiantés, anciens et en faible quantité, a été détectée”, indique l’université de Lille dans un communiqué. “L’université a aussitôt fait procéder à des contrôles (prélèvements et vérifications atmosphériques) pour vérifier l’absence d’exposition à un risque pour la santé. Les premiers résultats de ces prélèvements ont confirmé l’absence d’exposition passée et présente”, explique l’université.

Afin d’empêcher toute exposition future des étudiants et des personnels, la rénovation des bâtiments datant des années 1960 va être engagée, notamment pour remplacer les centrales de traitement d’air. Le président de l’université Régis Bordet se veut rassurant et indique que les autres bâtiments resteront accessibles. Les salles de TD/TP, où se déroulent la grande majorité des cours, ne sont pas concernées, tout comme les espaces de vie étudiante et les locaux administratifs.





Lien des sources