Slovaquie : blessé par balle, le Premier ministre Robert Fico “entre la vie et la mort”, le tireur arrêté


Le Premier ministre slovaque Robert Fico, blessé par balle ce mercredi, est “entre la vie et la mort”, selon le gouvernement.
L’attaque s’est produite dans la ville de Handlova, dans le centre du pays.
Selon les médias locaux, le tireur présumé a été appréhendé par la police.

La Slovaquie sous le choc après l’attaque à l’arme à feu contre Robert Fico. Le Premier ministre, considéré comme pro-russe, a été touché par plusieurs balles et transporté à l’hôpital après une réunion de cabinet à Handlova, à environ 150 km au nord-est de la capitale, a annoncé la chaîne de télévision d’information TA3. “M. Fico a été amené dans notre hôpital et a été soigné dans notre unité de chirurgie vasculaire”, a déclaré à l’AFP Marta Eckhardtova, la directrice de l’hôpital de la ville. “Il est actuellement acheminé par hélicoptère à Banska Bystrica entre la vie et la mort”, a affirmé de son côté le gouvernement dans un communiqué, qualifiant l’attaque de “tentative d’assassinat”. 

Le tireur présumé arrêté

Le journal Dennik N a affirmé que le tireur présumé a été appréhendé par la police. Le vice-président du Parlement, Lubos Blaha, a confirmé l’incident lors d’une séance parlementaire et l’a ajourné jusqu’à nouvel ordre, a indiqué de son côté l’agence de presse slovaque TASR.

Âgé de 59 ans, le populiste Robert Fico, était sorti vainqueur des élections législatives en octobre 2023. Il avait annoncé dans la foulée un accord avec les partis d’extrême droite SNS et de gauche HLAS-SD pour former une coalition. Opposé à l’aide militaire à l’Ukraine, Robert Fico avait fait toute sa campagne en promettant d’aligner la politique étrangère de la Slovaquie sur celle de son voisin hongrois. 

Son retour au pouvoir – il a occupé deux fois le poste de premier ministre entre 2006 et 2018 – a mis un terme à la politique du gouvernement pro-occidental sortant, qui était allé jusqu’à donner les Mig-29 de l’armée slovaque à l’Ukraine.

Le président slovaque s’est dit quant à lui choqué par cette attaque à l’arme à feu “brutale” contre son Premier ministre. Tandis que la Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a condamné cette “attaque ignoble”. “De tels actes de violence n’ont pas leur place dans notre société et sapent la démocratie, notre bien commun le plus précieux. Mes pensées vont vers le Premier ministre Fico et sa famille”, a-t-elle écrit sur X.


V. F



Lien des sources