tensions entre François-Xavier Bellamy et Caroline Roux en direct sur France 2



data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js”
>

VIDÉO – Jeudi soir, la tête de liste des Républicains a reproché à la présentatrice d’avoir organisé le débat entre son concurrent aux Européennes Jordan Bardella et le premier ministre Gabriel Attal.

La séquence est devenue si virale que le nom de Caroline Roux se hisse en Top Tweets. Jeudi soir, en direct sur France 2, la journaliste a été prise à partie par François-Xavier Bellamy , invité à commenter le débat qui venait de se dérouler entre Jordan Bardella et Gabriel Attal. La tête de liste des Républicains s’est étonné que cette confrontation ait eu lieu sur le service public.

«J’ai hésité à venir ce soir», débute le professeur agrégé de philosophie. «Ce qu’il s’est passé ce soir est en réalité le signe d’une crise démocratique assez profonde», poursuit-il, estimant que les téléspectateurs ont assisté à «une mise en scène». Et de rappeler que «Gabriel Attal est le premier ministre, même pas candidat» aux élections européennes. «Ils s’en sont expliqués au début», coupe Caroline Roux. «Ce n’est même pas eux qui devraient s’en expliquer», renchérit François-Xavier Bellamy. «Comment est-ce que vous avez choisi d’organiser cette confrontation ?», demande-t-il à son interlocutrice qui sourit. «Qu’est-ce qui vous permet de les avoir invités eux ?, ajoute-t-il. Si on regardait les sondages, il fallait au moins inviter Raphaël Glucksmann (tête de liste pour Place Publique/PS, NDLR)».

Caroline Roux s’impatiente et demande : «Vous allez quand même venir pour le débat du 4 juin sur France Télévisions ?». «Oui parce que tous les candidats seront invités, vous voyez quand même la différence ?», réplique François-Xavier Bellamy qui se demande aussi «où est Valérie Hayer», tête de liste pour Renaissance. «Elle vous a manqué ?, lui demande la présentatrice. Sur le fond, qu’avez-vous retenu ? Avez-vous vu deux visions de l’Europe qui se sont exprimées ?», tente-t-elle encore pour changer de sujet.

« Est-ce que ça vous intéresse de parler de votre projet ? »

Caroline Roux à François-Xavier Bellamy

Mais l’homme de 38 ans n’entend pas s’arrêter en si bon chemin car «c’est extrêmement grave, on nous a fait le coup tellement de fois», estime-t-il avant de citer les différents débats entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, en 2017, 2019, 2022. «Rien ne justifie que ce soit le service public qui mette en scène ce débat. Ni les sondages, ni la réalité du débat européen», martèle-t-il encore. Caroline Roux explique qu’elle l’a invité «pour respecter l’équité du temps de parole».

Lasse, la présentatrice de «C dans l’air» hausse le ton. «Je pense que vous avez dit ce que vous aviez à dire. Est-ce que ça vous intéresse de parler de votre projet ? Car c’est le happening permanent votre campagne ! Là vous êtes venu faire un happening, très bien, c’est fait on a compris». «Pas du tout, l’a contredit Bellamy. Je suis venu pour expliquer ce qui est en train de se jouer. Mon travail est de montrer aux Français cet enjeu européen. (…) Je suis venu par respect pour eux», conclut-il avant de passer à autre chose. Dans un entretien qu’elle nous a accordé cette semaine, Caroline Roux nous confiait que France Télévisions s’était «battu» pour décrocher le débat Jordan Bardella – Gabriel Attal. «Toutes les chaînes les voulaient», nous apprenait-elle encore.



Lien des sources