Tout juste sortie de la récession, l’Allemagne continue de peser sur la croissance économique de l’Europe


Le commissaire européen chargé de l’Économie, Paolo Gentiloni, présente, mercredi 15 mai à Bruxelles, les prévisions de printemps.
KENZO TRIBOUILLARD / AFP

DÉCRYPTAGE – Le PIB de la «locomotive» du Vieux Continent ne devrait progresser que de 0,1 % cette année, selon les nouvelles prévisions de la Commission.

L’économie de l’Europe serait à un « tournant », à en croire la Commission de Bruxelles. Ses dernières prévisions économiques, présentées mercredi, font état d’une croissance moyenne de 0,8 % cette année et de 1,4 % l’an prochain pour la zone euro, 1 % et 1,6 % respectivement pour l’ensemble de l’Union européenne. C’est une importante révision à la baisse par rapport aux dernières prévisions établies à l’automne dernier, en ligne avec les anticipations du FMI ou de l’OCDE.

« Le tableau économique va s’améliorer sur les deux prochaines années. Nous pensons avoir accompli un tournant, avec un rebond cette année, qui va s’accélérer l’année prochaine », positive Paolo Gentiloni, commissaire européen à l’Économie. Si onze pays sur vingt-sept étaient en récession l’an dernier, ce ne sera plus le cas de l’Estonie cette année.

Locomotive en panne de l’Europe, l’Allemagne redémarre très doucement. Après un recul de 0,3 % en 2023, son PIB devrait croître d’un maigre 0,1 % en 2024, avant d’accélérer…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lien des sources