un dixième mort dans les violences, tué lors d’affrontements avec les forces de l’ordre


Un homme a été tué par les forces de l’ordre dans le sud de la Nouvelle-Calédonie, annonce le parquet de Nouméa, mercredi 10 juillet.

Selon la rédaction de Nouvelle-Calédonie La Première, le jeune homme est mort lors d’un échange de tirs avec les gendarmes. Il aurait ouvert le feu et ces derniers auraient répliqué.

Les faits se sont produits à la tribu kanake Saint-Louis, dans la commune du Mont-Dore, dans l’est de l’agglomération de Nouméa.

Il s’agit de la dixième victime depuis le début des troubles dans l’archipel il y a près de deux mois. Des violences secouent la Nouvelle-Calédonie depuis le 13 mai, les plus graves depuis les années 1980, en réaction à un projet de réforme électorale contesté par les indépendantistes.

Ce projet de loi constitutionnelle, accusé par les indépendantistes de marginaliser le poids du peuple autochtone kanak, a été suspendu par Emmanuel Macron en juin, trois jours après la dissolution de l’Assemblée nationale.

Mais les troubles perdurent depuis dans le territoire océanien, qui a connu ces deux derniers mois les plus graves violences survenues localement depuis les années 1980. Elles ont fait à ce jour dix morts, dont deux gendarmes, et des dégâts matériels considérables.

Plus d’informations à venir

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Lien des sources