une commune lance une opération “ville morte” pour alerter sur son manque d’assureur



Publié



Mis à jour



Durée de la vidéo : 2 min

Services publics : une commune organise une opération 'ville morte' pour alerter sur son manque d'assureur
Services publics : une commune organise une opération ‘ville morte’ pour alerter sur son manque d’assureur
Services publics : une commune organise une opération ‘ville morte’ pour alerter sur son manque d’assureur
(france 2)

La commune de Mont-Saint-Martin, en Meurthe-et-Moselle, tire la sonnette d’alarme. Dans les rues, mardi 11 juin, plus aucun service public n’est ouvert. Une opération pour interpeller les assureurs, qui refusent de couvrir la municipalité.

À l’heure de la récréation, aucun élève n’est présent. Mardi 11 juin, la commune de Mont-Saint-Martin (Meurthe-et-Moselle) lance une opération “ville morte”. L’objectif : alerter sur sa difficulté à trouver un assureur. “Cela symbolise ce qui peut se préfigurer demain, c’est à dire des grandes difficultés à assurer des missions de service public qui ne sont plus couvertes par le secteur assurentiel”, explique Élise Augié, directrice générale des services de Mont-Saint-Martin.

Comme cette école primaire, tous les bâtiments publics de la commune sont fermés aujourd’hui. Les usagers trouvent porte close. En juin dernier, neuf bâtiments ont été dégradés lors des émeutes qui ont suivi la mort du jeune Nahel. Les restaurations ont coûté 3 millions d’euros. Conséquence : plus aucune société ne veut assurer cette commune de 10 000 habitants.





Lien des sources