une enquête ouverte après la mort d’un homme ayant utilisé un insecticide contre les punaises de lit


Le produit découvert chez la victime avait fait l’objet d’un rappel consommateur le 8 octobre dernier. Rappel.conso.gouv

Le flacon d’un produit interdit à la vente en Europe a été retrouvé chez la victime décédée le 29 octobre dernier, dans la métropole de Lyon.

Le Figaro Lyon

Une enquête a été ouverte par le parquet de Lyon le 29 octobre après le décès d’un habitant de la métropole de Lyon à l’hôpital. L’enquête en recherche des causes de la mort confiée à la DDSP du Rhône semble s’orienter vers un insecticide contre les punaises de lit de marque Sniper produit en Chine, mais interdit de vente au sein de l’Union européenne en raison de sa trop forte toxicité, détaille le parquet de Lyon confirmant une information d’Actu Lyon.

Rappel consommateur

Ce Sniper 1000EC, vendu en flacon de 100ml, a fait l’objet d’un rappel consommateur le 8 octobre pour risques d’intoxication au Dichlorvos, une substance interdite en France depuis mai 2007. Ce rappel indique de ne «plus utiliser le produit, de rapporter le produit au point de vente et de contacter le point de vente».

Concernant l’enquête, le parquet de Lyon a orienté ses investigations sur des faits susceptibles d’être qualifiés d’«homicide involontaire», de «mise en danger de la vie d’autrui» et de «mise à disposition sur le marché de produit biocide non autorisé», pour vérifier si l’usage de ce produit toxique a pu contribuer au décès de ce patient.


data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js”
>



Lien des sources