“Une fois de plus, on a été mauvais”, la colère froide d’un Gasset impuissant



Battu par Reims (1-0) ce mercredi, l’OM a peut-être dit adieu à une qualification européenne. Après ce nouveau revers à l’extérieur, Jean-Louis Gasset n’a pas toujours su trouver les mots pour comprendre la nouvelle prestation indigente de son équipe à l’extérieur.

Jean-Louis Gasset avait du mal à cacher sa vive déception et son sentiment de “honte”. En déplacement à Reims ce mercredi en Ligue 1 lors d’un match en retard, l’OM n’avait pas le droit à l’erreur dans sa quête d’Europe. Les Phocéens ont malgré tout connu la défaite (1-0) et la qualification européenne s’est éloignée.

“On va de déception en déception”

L’OM est resté ainsi à la huitième place, à trois unités de Lens et de l’OL. “Il n’y a pas eu de discours dans le vestiaire. Quand on est déçu comme je le suis, il ne vaut mieux pas que je parle parce que j’y ai cru comme beaucoup de gens et comme les 1.000 ou 2.000 Marseillais qui sont venus nous encourager”, a réagi Gasset en conférence de presse. “Malheureusement, on va de déception en déception.”

Dimanche, en déplacement au Havre, l’OM aura besoin impérativement d’une victoire, tout en espérant dans le même temps une défaite de Lens ou de l’OL. “Le seul point positif, c’est qu’il y a trois jours, on a fait le travail à domicile”, a ajouté Gasset, revenant sur la victoire dimanche (3-1) contre Lorient. “On avait l’occasion d’ouvrir une porte pour l’Europe, mais une fois de plus, on a été mauvais”, a-t-il néanmoins constaté.

“Je dirai au président les gens qui méritent de rester à l’OM”

Près d’une semaine après la déroute (3-0) en demi-finale retour de Ligue Europa face à l’Atalanta Bergame, l’OM a peut-être tout perdu ce mercredi. Arrivé le 20 février dernier sur le banc, Jean-Louis Gasset n’a plus qu’un match à vivre sur le banc de touche marseillais avant de rendre les clés du camion. “Je dirai au président les gens qui méritent de rester à l’OM”, a prévenu celui qui était encore sélectionneur de la Côte d’Ivoire en début d’année.

“Les bons joueurs, on les voit, on les connaît, les gens qui se battent, qui ont la dimension de l’OM, on les connaît”, a estimé l’expérimenté entraîneur de 70 ans. “Ce n’est pas à moi de dire ça, il y aura un bilan à faire, et des bonnes corrections parce que là c’est vraiment difficile de ne jamais être à la hauteur à l’extérieur, c’est franchement terrible.”

Troisième l’an dernier, l’OM a vécu une saison compliquée et Jean-Louis Gasset avait pris la suite de Marcelino et Gennaro Gattuso. “On ne s’est jamais donné l’occasion de passer devant, ça dure depuis deux mois, c’est incompréhensible”, a conclu l’intérimaire. “Je suis déçu parce que j’aurais aimé laisser Marseille en Coupe d’Europe. Je n’arrive pas à comprendre que des gens qui ne jouent rien en face de nous soient plus agressifs que nous.”



Lien des sources