Virgile Vanier-Guérin, le novice LR envoyé au feu face à Éric Ciotti à Nice


PORTRAIT – Simple sympathisant de droite, le quadragénaire a spontanément décidé de se lancer face à Éric Ciotti sous l’étiquette LR pour s’opposer à l’alliance avec le RN.

Le Figaro Nice

Personne ne sera dupe du symbole, voire de la petite provocation : c’est à quelques encâblures de la permanence d’Éric Ciotti, sur le port de Nice (Alpes-Maritimes), que le candidat Les Républicains « canal historique » a choisi d’organiser sa première conférence de presse pour se présenter au grand public et justifier sa folle envie d’affronter le président contesté des Républicains. Dans un restaurant au bord du quai appartenant à sa suppléante, Virgile Vanier-Guérin, 43 ans, a lancé sa campagne, mercredi en début d’après-midi, même si une quasi-mission impossible l’attend face au député sortant. Dans cette première circonscription phare, Éric Ciotti y est ancré depuis 2007.

Mais dans le contexte de l’implosion de la droite après l’alliance LR-RN, cette candidature spontanée de celui qui était un simple sympathisant de droite se révèle avant tout symbolique et contestataire. « On s’oppose à lui amicalement pour lui faire prendre conscience de ce qu’il a fait, a-t-il…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

Vente Flash

1€ par mois pendant 3 mois. Sans engagement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lien des sources