« A minima un quiproquo » : la préfecture incite-t-elle à envoyer les jeunes hors du 93 lors des JO ?


Ce dispositif national, lancé en 2020, vise à « proposer des services et activités aux habitants des quartiers prioritaires pendant la période estivale, et en particulier au 1,3 million de jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville », les QPV. En 2022, la Seine-Saint-Denis a concentré 3,1 millions d’euros des 7,8 millions d’euros débloqués pour l’Île-de-France.



Lien des sources