Au Pérou, le corps d’un alpiniste retrouvé 22 ans après sa disparition


Plus de 20 ans après sa disparition, il n’y avait quasiment plus d’espoir de le retrouver. C’était sans compter sur le changement climatique et la fonte des glaces dans la Cordillère Blanche. Mardi 9 juillet, les autorités péruviennes ont annoncé avoir retrouvé le corps de William Stampfl, un alpiniste américain disparu en juin 2002 alors qu’il escaladait le mont Huascaran, le point culminant du pays à 6 768 mètres d’altitude. Il avait été enseveli sous une avalanche, précise CBS News.

Le corps a été retrouvé « à une altitude de 5 200 mètres, près du camp 1 de la montagne enneigée » , une zone considérée comme dangereuse après la fonte des glaces dans la Cordillère Blanche, a détaillé la police. Elle précise que le corps était « momifié et déshydraté » mais bien conservé du fait des températures extrêmement basses. Elles peuvent atteindre -19°C la nuit.

Un autre corps introuvable

L’homme, ingénieur de profession, était âgé de 59 ans au moment de sa disparition. Il a pu être identifié grâce à sa pièce d’identité. L’alpiniste portait toujours ses vêtements d’escalade, son harnais et ses crampons quand il a été découvert. Tous étaient en bon état.

Deux autres personnes l’accompagnaient, raconte le Los Angeles Times. Le corps de Steve Erskine, l’un d’entre eux, a été retrouvé peu de temps après l’avalanche, mais pas celui de Matthew Richardson qui reste toujours introuvable. Le journal américain les décrit comme des « alpinistes aguerris » qui s’étaient entraînés avant de partir à l’assaut du mont.

La Cordillère Blanche, où sont nichés le Huascaran et le Cashan notamment, est un secteur très touristique fréquenté par les alpinistes du monde entier et fait chaque année de nombreuses victimes. En mai dernier, le corps d’un alpiniste israélien a été retrouvé un mois après sa disparition dans cette zone.



Lien des sources