« Avec Cameron Diaz, on a abrégé » : Dominique Avart, grand chambellan et maître des clés du château de Versailles


Bien plus qu’un simple maître des clés, il est le responsable du protocole. Une expérience de trente-quatre ans sur le domaine royal qu’il relate dans « Versailles intime » (Éd. Grasset), un livre passionnant, fourmillant d’anecdotes sur le passé et le présent de ces lieux magiques. « Au temps de Louis XIV, on appelait ça le chambellan. J’ai son portrait dans mon bureau, tous les matins je le regarde. Je lui dis : J’espère que j’ai bien fait aujourd’hui ! » Un chanteur, une actrice, un ministre, une reine ou un président souhaite découvrir le site ? C’est lui qui est chargé de les accueillir et d’assurer la visite privée. « On essaie de faire payer au maximum. Versailles a besoin que les deniers rentrent », glisse-t-il.



Lien des sources