ces locataires dénoncent leurs conditions de logement


« Les loyers s’envolent, c’est du vol », « Je veux un toit sans qu’il s’effondre sur moi ! », « Pas d’expulsions sans relogement ! ».

Devant la mairie de Villeurbanne, dès 14 heures ce mercredi, une quinzaine de personnes se sont rassemblées sous la pluie, pour dénoncer leurs conditions de vie dans l’insalubrité. Tous se disent victimes de marchands de sommeil.

« On entend les souris gratter, les murs ne sont pas isolés »

Cette femme de 40 ans, qui souhaite rester anonyme, vit avec une copine et sa fille de 11 ans dans cet immeuble, depuis 2017. C’est sur Leboncoin qu’elle a trouvé l’annonce de ce logement de 35 m² à 450 euros, loin d’imaginer ce qui l’attendait. « Dans la cuisine, il y avait une planche qui recouvrait des excréments de souris. Nous avons rebouché plusieurs trous, c’était invivable. Mais mon cas n’est pas le…



Lien des sources