Cette usine près de Chartres injecte 13 millions d’euros pour fabriquer son… béton de bois


Voir mon actu

Avec un investissement de quelque 13 millions d’euros pour la création de sa nouvelle usine, Spurgin, basé à Mignières (Eure-et-Loir) près de Chartres bénéficie désormais d’une unité entièrement dédiée à la préfabrication en béton de bois.

Cette entreprise s’est fixée comme objectif de révolutionner les méthodes constructives depuis sa création en 1978. Spurgin s’est ainsi imposée aujourd’hui comme le leader français du prémur [NDLR : Le prémur est un produit réalisé sur mesure composé de deux parois minces parallèles en béton armé reliées entre elles par des armatures métalliques] avec notamment des gammes bas carbone et bas carbone isolés.

Une puissance industrielle étoffée

Avec cette nouvelle unité l'entreprise escompte produite 300000 m2 supplémentaires de ses produits phares.
Avec cette nouvelle unité l’entreprise escompte produite 300000 m2 supplémentaires de ses produits phares. (©Spurgin)

L’industriel eurélien bénéficie désormais d’un maillage de huit usines réparties à travers l’Hexagone. Il étoffe encore sa puissance industrielle avec l‘inauguration de cette nouvelle unité de production basée à Mignières.

Fruit d’un investissement de 13 millions d’euros, cette nouvelle usine Spurgin est spécifiquement dédiée à la production de la dernière référence Spurgin de murs de façade en béton de bois sur une surface couverte de 5.000 m2.

Spurgin

Cette nouvelle unité vient compléter idéalement son usine sœur, située sur le même site, spécialisée quant à elle dans la production de prémurs en béton et béton bas carbone, d’Isopré [NDLR : L’Isopré est une solution économique, pérenne et à faible impact carbone. Produit tout-en-un, il est prêt à poser, prêt à peindre intérieur et extérieur], et d’Isoprés matricés.

500000 m2 produits chaque année

La nouvelle unité industrielle se double d'un centre de R&D.
La nouvelle unité industrielle se double d’un centre de R&D. (©Spurgin)

Implantée en 2011, l’usine d’Eure-et-Loir affiche une capacité de production de 500.000 m2 par an, toutes références confondues, avec 120 collaborateurs pour 10.000 m2 de surface couverte.

Les équipements industriels de pointe se doublent d’un laboratoire de recherche et développement intégré qui occupera dès le mois de septembre 2024 une équipe de trois personnes à temps plein (une directrice et deux laborantins).

Vidéos : en ce moment sur Actu

Ce nouveau site Spurgin table pour sa part sur une capacité annuelle de quelque 300.000 m2 de mur (avec une montée en charge progressive pour fonctionner en 3 x 8 heures). 

Quinze collaborateurs sont d’ores et déjà spécifiquement dédiés à cette nouvelle production de béton de bois. A terme ils seront une quarantaine (dont une vingtaine de créations d’emplois).

Une centrale photovoltaïque de 500 MWh

La toiture est entièrement recouverte de panneaux photovoltaïques permettant une production énergétique de 500 MWh
La toiture est entièrement recouverte de panneaux photovoltaïques permettant une production énergétique de 500 MWh (©Spurgin)

Ce nouveau site Spurgin sera aussi doté, à l’instar des autres unités de production d’une centrale photovoltaïque, revendiquant une capacité annuelle de production de 500 MWh. Un investissement vertueux qui autorise également une indépendance énergétique.

Spurgin

Grâce à cette nouvelle unité l’entreprise va pouvoir approvisionner la région Ile-de-France avec sa nouvelle solution de murs porteurs en béton de bois (jusqu’au R+3) qui cumule les atouts développe-t-elle.

Ses murs permettent, assure-t-elle, un déphasage thermique jusqu’à 17 heures, une résistance au feu jusqu’à 2 heures, d’excellentes valeurs carbone et un affaiblissement acoustique….

« Une réponse idéale et complète face aux exigences de la RE 2020 pour la construction (maisons individuelles, ERP, bâtiments industriels) mais aussi en surélévation » communique encore l’industriel eurélien.

Le béton de bois est un matériau composite, qui contient un mélange de ciment avec une grande partie de fibres ou de plaquettes de bois broyées, et d’eau. Les fibres de bois utilisées sont celles de résineux et peuvent provenir notamment de sous-produits de scieries locales.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.



Lien des sources