Colombes : un « acheteur » de l’émission « Affaire conclue » victime d’une tentative de cambriolage


Affaire conclue pour les enquêteurs du commissariat de Colombes (Hauts-de-Seine). Ils doivent déférer ce samedi 3 février au tribunal de Nanterre trois hommes soupçonnés d’avoir tenté de cambrioler l’antiquaire et brocanteur Djamel Bentenah à son domicile de Colombes (Hauts-de-Seine). Pour les amateurs du programme « Affaire conclue », qui passe chaque jour en milieu d’après-midi sur France 2, ce nom est familier.

C’est celui d’un des « acheteurs » de cette émission présentée par l’animatrice Julia Vignali. « Il fait partie de ceux qui n’achètent pas n’importe quoi », le décrit une fidèle téléspectatrice.

Arrêtés avec des gants, des cagoules, un pied de biche et un tournevis

Selon nos informations, les trois suspects ont été interpellés dans la nuit de jeudi à vendredi 2 février dans l’immeuble où vit l’amateur d’art, en plein centre-ville de Colombes. Il n’est pas encore 4 heures du matin quand une voisine, intriguée par le remue-ménage nocturne, appelle la police. Un équipage se rend sur place. Les policiers interpellent un premier homme dans les escaliers. C’est sans doute lui qui était chargé de faire le guet. Les fonctionnaires continuent de monter et surprennent deux autres jeunes qui tentent de se cacher dans un débarras situé dans des parties communes.

Sur eux, ils trouvent des gants, des cagoules, un pied de biche et un tournevis. Ils auraient essayé de forcer la porte de l’appartement de l’antiquaire. Des traces de pesée ont en tout cas été relevées par les techniciens de la police scientifique. On ignore si les suspects, domiciliés à Paris (XIIIe) et à Argenteuil (Val-d’Oise), sont déjà connus et s’ils ont fait d’autres victimes au cours de cette nuit.

Un autre vol une heure plus tard dans le même quartier

Environ une heure plus tard, dans le même quartier, un mineur isolé a été arrêté pour une tentative de cambriolage. Surpris dans un appartement par le propriétaire, il a pris la fuite avec son complice. Mais il a fait tomber son téléphone. Quelques minutes plus tard, il a appelé sur sa ligne pour entrer en contact avec sa victime et lui proposer un arrangement. Il rendait l’ordinateur qu’il avait réussi à voler en échange de son portable. Affaire conclue. Et il a été reçu par la police.

Depuis près d’un an, de multiples personnalités sont ciblées lors des cambriolages voire des attaques violentes à leurs domiciles. Dans l’affaire dont a été victime Djamel Bentenah, on ne sait pas encore si les mis en cause connaissaient son identité. Contacté ce samedi, le parquet de Nanterre n’avait pas encore répondu à nos sollicitations.



Lien des sources