Dissolution de l’Assemblée nationale : l’avenir de la réforme de l’assurance chômage en question


Dès l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron, la question tournait en boucle sur les plateaux d’information. Quel sort sera réservé à la très contestée réforme de l’assurance chômage ? À l’issue des résultats des élections européennes, des tirs venus de l’ensemble de la gauche, et même jusqu’au RN ont rejoint le concert de protestation syndical entonné depuis l’annonce faite par Gabriel Attal, le 25 mai dernier.

Des voix venues s’ajouter à la levée de boucliers des députés du groupe Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires (LIOT), vent debout contre la réforme, et qui devaient défendre jeudi 13 juin à l’Assemblée nationale leur proposition de loi visant à torpiller la réforme. Un texte adopté en commission des affaires sociales la semaine dernière grâce à l’abstention des LR. Une séquence politique à risque pour le gouvernement, désormais ajournée avec l’interruption des travaux législatifs depuis ce lundi 10 juin.



Lien des sources