« Du mal à avoir des candidats »


Dans l’espace apprentissage, Jacki attend son tour pour donner sa candidature au Département de la Loire. « Je suis venu de loin pour déposer ma candidature. J’ai découvert ce forum en regardant sur le site du Centre de gestion de la Loire (CDG42) », explique le Roannais qui est déjà passé par l’espace emploi pour « mettre plus de chances de son côté ».

« Il y a beaucoup d’affluence, on est très content »

Kenza, elle, a une idée bien précise : « Ma mère est aide-soignante à l’hôpital et j’aimerais faire le même métier. Quand j’ai vu sur les réseaux sociaux qu’il y avait ce forum, je me suis motivée ». Au troisième étage à l’entrée du salon 1933, Emmanuel prépare les CV et lettres de motivation qu’il va distribuer aux différents stands d’employeurs : « Je ne suis pas compliqué. Je ne cherche pas dans un secteur en particulier, j’espère juste qu’on va me rappeler ».

Un sentiment que partage Dominique, satisfait de l’encadrement de l’événement « S’il y a un autre forum l’année prochaine je reviendrai sans hésiter ». « Il y a beaucoup d’affluence, on est très content, on ne savait pas comment ça allait se passer pour la première édition », se réjouit Laurence Forissier, responsable du forum de l’emploi public territorial et de l’apprentissage.

Maçon, mécanicien et maître-nageur sauveteur

Parmi les stands d’employeurs, la mairie de Roche-la-Molière recrute pour un poste en BP espaces verts et un poste en CAP cuisine. « On a du mal à avoir des candidats sur ces deux postes-là. Les gens ne savent pas forcément qu’on a une cuisine centrale », explique Marine gestionnaire des ressources humaines de la mairie de Roche-la-Molière.

« Par contre on a eu énormément de candidatures pour le CAP petite enfance », ajoute Sandra également gestionnaire des ressources humaines. Un secteur convoité par les jeunes qui peinent à trouver des employeurs prêts à accueillir des apprentis.

Du côté de la mairie de Saint-Chamond, Sandra et Stéphanie du service prévention attendent des candidats pour des offres en apprentissage de maçon, mécanicien et maître-nageur sauveteur. Des métiers de la fonction publique qui peinent à trouver des postulants.

D’autres sont venus tenter leur chance pour des postes d’apprentissage qui ne figuraient pas sur la liste de la mairie. « Des jeunes sont aussi venus déposer leurs candidatures pour du graphisme ou encore de la communication ».

« Les gens peuvent rencontrer des structures qu’ils n’ont pas l’habitude de rencontrer ailleurs »

« Aujourd’hui on a surtout eu des questions sur des lieux de formation. Par exemple, une jeune nous a demandé où est-ce qu’elle pouvait faire son BUT », confie Florence psychologue de l’éducation nationale au stand du Centre d’information et d’orientation (CIO).

Muriel, du CAP emploi de Roanne, spécialisé pour accompagner vers et dans l’emploi les personnes en situation de handicap, est ravie du nombre de personne qu’elle a pu orienter. « Les gens peuvent échanger avec les représentants de structures qu’ils n’ont pas l’habitude de rencontrer », rapporte l’animatrice de l’équipe de Roanne.



Lien des sources