François Morel : « J’ai envie que Guillaume Meurice reste et que Sophia Aram reste aussi »


Adepte d’un « mélancomique » joyeux et poétique, amoureux de la vie, des mots, du futile et de l’agréable, François Morel s’est installé à La Scala pour une carte blanche de trois spectacles, l’excellent « J’ai des doutes » autour de Raymond Devos, l’entraînant et tendre « Tous les marins sont des chanteurs » et une adaptation du « Dictionnaire amoureux de l’inutile » à la scène qu’il partage, là, avec son fils Valentin coauteur de ce succès de librairie.

Franc-tireur parfois politique, rarement polémique, il continue depuis 2009 de livrer son humeur chaque vendredi matin aux auditeurs de France Inter. Il y a deux semaines, il s’est penché sur le cas Guillaume Meurice qui secoue la Maison ronde. On lui en a aussi parlé. À quelques heures de monter sur scène, rencontre devant une blonde sans faux col.



Lien des sources