Giro 2024 : Andrea Vendrame s’impose en solitaire sur la 19e étape, Julian Alaphilippe encore à l’avant


Dans cette étape du Giro pluvieuse, le peloton a laissé toute la journée l’échappée rouler devant. La bataille pour la victoire s’est donc décidée entre les hommes à l’avant et Andrea Vendrame en a profité pour passer en tête de la Cima Sappada, à six kilomètres de l’arrivée.

Après l’ascension du Passo Duron, dans laquelle Julian Alaphilippe a fait exploser un groupe de 19, le Français a une nouvelle fois attaqué en bas de la deuxième difficulté du jour, la Sella Valcada, à 38 kilomètres de l’arrivée.

Le regroupement en tête fait, l’Italien Andrea Vendrame a quitté ses copains d’échappée à 29 km de l’arrivée dans la descente. Une attaque que le reste du groupe n’a au départ pas prise au sérieux. Mais au fur et à mesure que l’arrivée approche, le coureur de la Decathlon-AG2R grappille des précieuses secondes sur le groupe de six, composé de plusieurs vainqueurs d’étapes sur ce Giro.

Alors que l’Italien dépasse la minute d’avance, il force ses anciens compagnons d’échappée à se déployer dans les premiers kilomètres de la montée de la Cima Sappada (8,3 km à 4,8 %). Alors que la route continue à s’élever, Georg Steinhauser part à l’attaque, rejoint ensuite par Pelayo Sanchez. Vainqueurs des 17e et 6e étapes de cette édition 2024, ils ont anéanti les espoirs de victoire d’un Julian Alaphilippe qui aura beaucoup donné sur ce tour d’Italie.

Mais devant, Vendrame a continué son aventure en solitaire et ne s’est pas laissé impressionner par le retour de Sanchez, le gardant sagement à distance autour de la minute. Encore derrière, les favoris du jour sont relégués à plus de deux minutes.

Sur une route détrempée, Andrea Vendrame a su négocier à merveille et en danseuse la dernière bosse avant la flamme rouge. Avec une minute d’avance sur son poursuivant dans le dernier kilomètre, il a pu profiter de la descente avant de s’offrir sa deuxième étape sur le tour d’Italie.

Thomas chute dans la fin de l’étape

L’Italien devance de 54 secondes Pelayo Sanchez et Georg Steinhauser a terminé troisième à 1′07. Loin derrière, le peloton a pris son temps pour terminer à 16 minutes du vainqueur dans une fin de course marquée par la chute sans gravité de Geraint Thomas, troisième au général, à six kilomètres de l’arrivée, sur une route détrempée.



Lien des sources