H4CBD, HHCPO, THCP… Plusieurs nouveaux cannabinoïdes classés « stupéfiants » et bientôt interdits à la vente


Coup d’arrêt à la filière ou coup d’épée dans l’eau ? Plusieurs nouvelles substances chimiques cannabinoïdes seront interdites à la vente et à la consommation à partir du 3 juin, nous annonce ce jeudi l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). On retrouve notamment dans cette liste le H4CBD, un dérivé du CBD, présent dans des « gummies » qui avaient envoyé à l’hôpital un groupe d’amis fêtant Noël ensemble à Paris fin décembre dernier. « J’ai cru mourir, j’ai vu des lumières, je me suis dit : C’est fini, je ne verrai plus mes enfants… » nous confiait alors Camille, l’une d’entre elles.

Cette décision – attendue – a été prise après que les centres d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance-addictovigilance (CEIP-A) ont reçu « des signalements de consommation ayant entraîné des effets graves » : perte de connaissance, coma, convulsions, forte anxiété, tachycardie, etc.



Lien des sources