« Il y a ceux qui cassent et ceux qui réparent » : à Étampes, les ados donnent un coup de neuf à l’hôpital


« Je suis allée voir votre boulot, c’est nickel, bravo. » En traversant le site du centre hospitalier sud Essonne à Étampes ce jeudi après-midi, les jeunes reçoivent les félicitations des agents du site. Depuis lundi, ce groupe de 14 adolescents issus des quartiers de Guinette et de La Croix-de-Vernailles participe à un chantier citoyen encadré bénévolement par Mama Sy, ancienne adjointe au maire et éducatrice spécialisée depuis 17 ans. Une opération chapeautée par les associations locales Audéo et The Hopiness.

Le marché proposé les a vite convaincus : en échange d’une semaine de leur temps, ils pouvaient bénéficier d’une aide pour partir quelques jours en vacances en Espagne. « Dans tous les cas, je n’avais rien à faire, témoigne Noa, 17 ans, qui passe en Terminale gestion et administration. On a repeint un couloir et deux bureaux de l’hôpital. On a aussi remis en état le jardin de l’Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). On est fiers de nous, toutes les personnes ici ont l’air contentes. On n’a rien sans rien, et cela donne très envie de renouveler si l’occasion se représente. »

Les jeunes âgés de 16 à 19 ans ont tellement bien travaillé qu’ils ont accompli leur mission en seulement trois jours. Mais pas question pour autant de rentrer vite chez eux. Ce jeudi, ils ont été conviés par les personnels de l’Ehpad, touchés par leur engagement, à participer aux anniversaires du mois des résidents.

Un chantier bénévole, offert par les jeunes

« Ils ont retiré la somme correspondant à une demi-journée de leurs vacances pour vous offrir des cadeaux », confie Mama Sy aux résidents de la maison de retraite. Qui se voient remettre une rose par les ados. « C’est formidable, s’enthousiasme Francine, 80 ans. Ils sont dévoués, ce ne sont pas des jeunes qui préfèrent courir ou traîner je ne sais où, ils ont bien travaillé et en plus ils passent du temps avec nous. »

Étampes, le 26 juillet 2023. Les jeunes ont passé du temps avec les résidents de l'Ehpad. LP/Cécile Chevallier
Étampes, le 26 juillet 2023. Les jeunes ont passé du temps avec les résidents de l’Ehpad. LP/Cécile Chevallier

Avant de prendre un goûter festif, tous ont participé ensemble à un quiz dans une ambiance très bon enfant. « Il s’est passé beaucoup de choses ces derniers temps, rappelle Mama Sy, en référence aux émeutes qui ont suivi la mort du jeune Nahel à Nanterre et auxquelles Étampes n’a pas échappé. Beaucoup de gens font des amalgames. Dans la vie, il y a ceux qui cassent et ceux qui réparent. Vous avez devant vous des jeunes qui veulent réussir. Pour y parvenir, il faut des bases solides : le travail, l’entraide, le respect des aînés. »

« On a pris plaisir à vous aider »

Elle leur a proposé ce chantier, après en avoir déjà organisé un en 2020 au commissariat d’Étampes pour « réconcilier jeunes et policiers ». « La plupart de ces jeunes ne partent pas en vacances, on a donc fait en sorte de les aider, en échange de leur temps. Ce chantier est totalement bénévole, il ne coûte rien ni à l’hôpital ni à l’Ehpad. Il est offert par ces jeunes, qui ne sont ni punis ni condamnés à des travaux d’intérêt général. Ils l’ont fait de façon volontaire, ils avaient envie de participer à la vie de la cité, et comment le faire mieux qu’en prenant soin d’un hôpital. »

Les mots de reconnaissance des résidents et des personnels du centre hospitalier ont touché les jeunes. « On a pris plaisir à vous apporter de l’aide, témoigne Nassim. On est ravi de vous avoir rencontrés, et on espère que vous apprécierez le coup de propre qu’on a mis. » À en croire les applaudissements des personnes âgées, c’est le cas. « Le couloir de l’hôpital en avait bien besoin, sourit Christophe, un agent. C’est du très bon boulot. »



Lien des sources