« Je ne souhaite pas vérifier le titre de séjour d’un élève » : face au RN, des cadres de l’Éducation nationale se rebiffent


Big bang de l’autorité à l’école, interdiction des téléphones portables, instauration de l’uniforme ou encore ouverture centres spécialisés pour les élèves perturbateurs… Jordan Bardella, le président du Rassemblement national, a égrainé, ce lundi, quelques-unes des mesures de son parti pour l’Éducation. Pas de quoi rassurer les plus de 2 300 cadres de l’Éducation nationale qui ont déjà paraphé la pétition contre l’extrême droite lancée le 14 juin. Baptisée « Fonctionnaires d’État, en conscience et en responsabilité nous n’obéirons pas », cette tribune rassemble des chefs d’établissement, des inspecteurs et des cadres de l’Éducation nationale.



Lien des sources