JO Paris 2024 : où et à quelle heure voir la flamme à La Réunion et à Saint-Denis, le parcours du 12 juin


En provenance de la Guyane dimanche, la flamme olympique débarque directement ce mercredi 12 juin à l’île de La Réunion. Initialement, la veille, elle aurait dû se poser en Nouvelle-Calédonie, mais les événements actuels ont poussé les organisateurs a annulé la 29e étape du périple.

En plein cœur de l’océan Indien, la flamme fera son unique escale en Afrique dès 7h30 à Saint-Paul. Le premier des 104 porteurs de la journée accueillera la flamme qui arrivera par la mer au débarcadère du 1er peuplement. Une déambulation dans la ville qui durera une heure. Direction ensuite Saint-Joseph et la Pointe de Langevin pour un relais d’un kilomètre sous les vivats de la foule entre 8h45 et 9h15.

Clin d’œil à la Diagonale des Fous

À 10 heures, le troisième fragment de la journée se déroulera à Saint-Pierre, la capitale du sud de l’île, connu pour être le point de départ de la Diagonale des Fous, une course mythique à 11h15. Peu avant midi, à 11h40, ce sera au tour de Sainte-Rose et la Plaine-des-Sables de s’enflammer jusqu’à 12h15 au milieu d’un paysage lunaire, symbole de l’activité volcanique de l’île.

Après une courte pause méridienne, Le Tampon accueille la flamme à 13h15 jusqu’à 13h45. Suivi de Saint-Benoît de 14h15 à 15h05. Avant de rallier Saint-Denis, la flamme fera un détour par Sainte-Suzanne à 15h40 et notamment le stade en eaux vives intercommunal du Bocage à 16h10.

Le chaudron allumé à Saint-Denis

À 16h25, Saint-Denis accueillera la flamme pour l’ultime fragment de la journée, qui commencera par le relais collectif. Elvire Teza, présente aux JO d’Atlanta 1996 et Sydney 2000, sera la capitaine d’un relais dédié à la gymnastique qui s’élancera du vélodrome de Champ Fleuri. La flamme longera ensuite la route du littoral jusqu’au Barachois, une corniche située sur le front de mer.

La flamme prendra ensuite la direction de la bien nommée rue de Paris, l’axe principal de la plus grande ville de l’Outre-mer française fondée en 1669 avec ses monuments historiques, ses musées comme Léon-Dierx dédié aux beaux-arts de La Réunion, mais aussi ses maisons coloniales et villas créoles, comme l’Artothèque, construite en bois devenue un lieu important de l’art contemporain. L’arrivée se tiendra au jardin de l’État, créé en 1773 par la Compagnie des Indes. Le chaudron y sera allumé à 18 heures juste en face du Muséum d’histoire naturelle.



Lien des sources