JO Paris 2024 : sports urbains, escalade… Les enjeux du tournoi de qualification à Shanghai


Quelque 464 conquérants en lice pour 150 quotas… Le BMX freestyle, le breaking, l’escalade et le skateboard vont connaître ces prochaines semaines deux étapes cruciales en vue de Paris 2024. Un premier rendez-vous est organisé à partir de jeudi jusqu’à dimanche à Shanghai (Chine). La donne est claire : il ne faut pas se rater avant un ultime test prévu à Budapest, en Hongrie (20 au 23 juin). Alors que la liste des sportifs qualifiés sera déterminée au terme de ces deux compétitions et du classement cumulé, tour d’horizon des enjeux pour les représentants français.

BMX freestyle

Commençons par la situation la plus simple. Dans cette discipline, un seul athlète a vraiment la pression. Il s’agit de Kevin Fabrègue, qui part en outsider et a l’obligation du top 6. Ce qui serait un véritable exploit. À 29 ans, le Franco-québécois (30e mondial) va tenter de rejoindre Anthony Jeanjean, grande chance de médaille, et Laury Perez, déjà assurés de rouler place de la Concorde cet été.

Les deux champions de France sont en grande forme. Le week-end dernier, l’un et l’autre ont brillé à domicile au FISE de Montpellier en remportant le célèbre festival. Ils seront eux aussi de la partie en Chine afin de se jauger face à la concurrence et observer de potentielles nouvelles figures.

Breaking

Cinq représentants pour potentiellement trois tickets. Le contingent français de breakeurs et breakeuses – nouvelle discipline olympique – s’élance avec ambition. Chez les hommes, les b-boys Khalil, Lagaet et Neosan vont se disputer le dernier sésame puisque Dany Dann, lui aussi en verve au FISE, est déjà qualifié. Respectivement 10e et 29e au classement mondial, les deux premiers sont de sérieux candidats.

L’optimisme est aussi de mise chez les femmes. Grâce au mécanisme de pays hôte, la meilleure Française à l’issue des deux tournois obtiendra automatiquement sa place. La prodige stéphanoise Sya Dembélé paraît aujourd’hui la mieux placée face à Senorita Carlota et à Sarah Bee. Pour obtenir un second ticket, il faudrait placer deux danseuses dans le top 7.

Escalade

Pas moins de 14 grimpeurs et grimpeuses vont concourir en Chine. À l’heure actuelle, seuls Oriane Bertone et Bassa Mawem sont aux Jeux. Dans l’épreuve combinée (bloc et difficulté), les regards seront notamment tournés vers Mejdi Schalck, vice-champion du monde en titre de bloc et plusieurs fois médaillé en Coupe du monde. Beaucoup d’attente aussi du côté de Mickaël Mawem, champion du monde de bloc mais plus fragile sur la difficulté. Il faut finir dans le top 10 pour le combiné, dans le top 5 pour la vitesse.

À noter que chaque nation peut obtenir un maximum de deux places par genre et par épreuve. Et que la France est assurée d’avoir au moins un représentant en tant que pays organisateur, soit quatre places minimum.

La liste des Français engagés

  • Combiné hommes : Sam Avezou, Paul Jenft, Mickael Mawem, Mejdi Schlack.
  • Combiné femmes : Zélia Avezou, Fanny Gibert, Manon Hily, Hélène Janicot.
  • Vitesse hommes : Guillaume Moro, Pierre Rebreyend.
  • Vitesse femmes : Victoire Andrier, Lison Gautron, Manon Lebon, Capucine Viglione.

Skateboard

Aurélien Giraud devrait voir Paris même avec une contre-performance à Shanghai.
Aurélien Giraud devrait voir Paris même avec une contre-performance à Shanghai. Icon Sport

Là aussi, l’équipe de France débarque en nombre (13 participants). À l’heure actuelle, aucun qualifié. Côté street, même en cas de catastrophe à Shanghai, le champion du monde en titre Aurélien Giraud devrait voir Paris grâce au quota de pays hôte.

Pour le reste, la concurrence s’annonce féroce. Le mieux classé des Tricolores dans chaque épreuve est assuré d’en être mais il est possible de qualifier jusqu’à trois représentants par discipline. Il faut pour cela intégrer le top 20. Vincent Milou, 4e en street à Tokyo en 2021, a de bonnes chances d’en être.

Vincent Matheron (23e mondial), Édouard Damestoy (30e) et Noé Montagard (35e) sont ainsi dans un mouchoir de poche (park). Il faudra aussi surveiller les résultats des femmes et notamment de ses adolescentes Louise-Aina Taboulet, Lucie Schoonheere (14 ans) et Émilie Alexandre (18 ans).

La liste des Français engagés

  • Park hommes : Vincent Mathéron, Noé Montagnard, Édouard Damestoy, Tom Martin.
  • Park femmes : Émilie Alexandre, Madeleine Larcheron, Louise-Aina Taboulet.
  • Street hommes : Joseph Garbaccio, Aurélien Giraud, Vincent Milou.
  • Street femmes : Charlotte Hym, Jérômine Louvet, Lucie Schoonheere.

Résumé du programme des Olympic Qualifier Series (OQS) de Shanghai

  • Jeudi 16 : qualifications.
  • Vendredi 17 : qualifications.
  • Samedi 18 : finales d’escalade vitesse (hommes et femmes) ; finales BMX freestyle park (hommes et femmes).
  • Dimanche 19 : finales de breaking (hommes et femmes) ; finales de skateboard street et park (hommes et femmes) ; finales d’escalade bloc et difficulté (hommes et femme).



Lien des sources