Jura. Créateur de la première cryptomonnaie française, il fait renaître un terroir viticole disparu depuis 1910


Il a racheté, en 2018, l’ancienne bâtisse de sa belle famille, rue du village, à Villeneuve-sous-Pymont. Depuis, François-Xavier Thoorens s’est associé à Jean-Yves Vapillon , seul vigneron de Lons-le-Saunier, pour redonner vie à des terres viticoles, terrassées en 1910 par le phylloxéra. Ils ont donné naissance au domaine de Pymont-Marguerye. Pymont en référence au château médiéval qui trônait sur les hauteurs de la commune. Et Marguerye au nom de famille de l’épouse de François-Xavier Thoorens, qui a jadis occupé les lieux.

Des vignes plantées en 2020 et 2021

« C’est mon amour pour cette maison de famille qui a motivé ma réflexion. Il fallait trouver un modèle économique pour absorber les nombreuses charges liées à son entretien. Je me suis donc rapproché de Jean-Yves Vapillon et nous avons planté des vignes en 2020 et 2021 », retrace-t-il.

Deux hectares de…



Lien des sources