Jura. EC Bioénergie va lancer une production de granules bois à base de feuillus


EC Bioénergie, entreprise basée à Souvans, est spécialisée dans la granulation du bois à base de feuillus essentiellement. Et, c’est une innovation, 60 % des granules seront conçus à partir de feuillus. L’initiative fait partie du plan d’investissement “France 2030” – dont l’objectif est notamment de soutenir la transition écologique – et permet d’intégrer un maximum de feuillus dans la recette des granules.

« Une ressource mal exploitée »

« Le feuillu est une ressource mal exploitée, pourtant avec une disponibilité de matière importante. Par contre, le coût de production est plus élevé », précise Sylvain Gully, directeur du site. Actuellement, le site est en réadaptation pour recevoir de nouvelles machines d’ici la fin de l’année. Elles seront installées dans les locaux existants : « Nous sommes dans le 0 % artificialisation nette, qui correspond à une directive du gouvernement ». Dans l’intervalle, la réadaptation des bâtiments est la priorité, sachant que 100 % des bâtiments actuels sont réutilisés sur une superficie de 30 000 m2 , soit une surface au sol de 15 hectares, selon les chiffres de l’entreprise.

Eviter les nuisances sonores

Dans le courant de l’année 2025, le recrutement des salariés sera lancé : « Il est prévu l’embauche de trente-cinq agents, femmes ou hommes, dans les domaines de la manutention, de la conduite de ligne de production, d’agents de maintenance, de commerciaux et de personnes du secteur tertiaire ». L’entreprise, pour certains postes, fonctionnera 7 J/7 et 24 heures/24. Sylvain Gully ajoute : « Les machines les plus bruyantes ne fonctionneront que la journée, elles seront à l’arrêt le week-end ». Pour éviter les nuisances sonores, les équipements seront à l’intérieur des bâtiments : « Toutes les normes sonores et environnementales sont respectées », selon Fabrice Delhaye, responsable hygiène, sécurité et maintenance.

Démarrage de la fabrication fin 2025

EC Bioénergie n’a pas acquis l’entreprise Danzer par hasard, elle a déjà racheté une entreprise Danzer dans l’est de la France. Le site de Souvans répond aux priorités du groupe Allemand, notamment avec les autorisations administratives, une chaudière biomasse dernière génération, des bâtiments adaptés et la proximité de disponibilité de la matière première. Le démarrage de la fabrication des granules est prévu en fin d’année 2025. L’entreprise privilégie le circuit court dans un rayon de 75 km « pour réduire l’impact carbone », conclut Fabrice Delhaye, pour lequel « 95 % de la matière première arrivera de Bourgogne-Franche-Comté. »

Vers la création de trente-cinq emplois

La production sera vendue dans les magasins et autres grandes surfaces de bricolage. Sur les autres sites du groupe EC Bioénergies, il existe la vente en sacs de granules sur palette : « Cette alternative est à l’étude Souvans », précisent Sylvain Gully et Fabrice Delhaye. Pour ces derniers, un point important est à souligner : « Nous sommes unanimes pour préciser le soutien sans faille de l’État, du Département, de la communauté de communes du Val d’Amour et de la municipalité de Souvans pour que le projet aboutisse. Nous n’oublions pas la population qui tenait à ce que le site redevienne un site industriel ». Le projet, quand il sera fonctionnel, aura coûté 29 millions d’euros et la production annuelle sera de 80 000 tonnes de granules selon les chiffres de l’entreprise. Pour le maire, Éric Brugnot : « La municipalité soutient ce projet sans retenue. La création de trente-cinq emplois, c’est important au niveau économique et social. L’entreprise Juraplacage, puis Danzer, est emblématique dans la commune. Grâce à EC Bioénergie, elle revit avec une nouvelle production. C’est une source de satisfaction pour la municipalité et la population. Le spectre de voir se créer une friche industrielle disparaît, c’est aussi un grand soulagement. »



Lien des sources