la renaissance d’une gauche à la lyonnaise ?


C’est un carton plein pour Raphaël Glucksmann (18,80 %) à Lyon, arrivé en tête. Toute la question, maintenant, est de savoir si c’est un carton plein pour le PS dans l’agglomération, exsangue depuis la fuite des anciens socialistes chez Emmanuel Macron, emmenés par Gérard Collomb, en 2017.

Certains avaient même enterré le parti après les quelque 2 % réalisés par la candidate socialiste, à Lyon. Mais pas Sandrine Runel. Celle qui portait les couleurs socialistes aux dernières municipales avant de s’accorder avec les écologistes, devenant dans la foulée adjointe aux affaires sociales , est convaincue que le PS n’est pas mort à Lyon.

>> Législatives…



Lien des sources