Le château de Versailles évacué après un incendie


« For the moment, it’s closed. Only gardens and the park » Devant la grille du château de Versailles, cet agent du domaine national répète la même phrase en boucle, pour orienter les touristes vers les jardins ou le parc du château, seuls espaces ouverts à la visite après l’incendie survenu…

Les visiteurs ont dû être évacués ce mardi après-midi, à cause d’un incendie survenu sur le bâtiment. Les pompiers sont intervenus vers 15h30 pour un feu qui a pris sur une toiture de l’édifice. D’importants moyens ont été déployés par les soldats du feu puisqu’une centaine d’entre eux étaient mobilisés sur place.

Le sinistre trouverait son origine dans des travaux de mise en conformité. « Un incendie s’est déclaré sur un chantier dans les combles au niveau de la toiture, du côté de la cour de marbre, dégageant des fumées, précise-t-on à la direction du château de Versailles, sollicitée par le Parisien. Le feu a été rapidement maîtrisé. » Le site touristique aux 8 millions de visiteurs annuels a rouvert ses portes au public peu après 16 heures. « Le Château et les jardins sont désormais ouverts », a immédiatement communiqué l’établissement sur son compte X, pour rassurer ses visiteurs.

« Le parc, c’est sûrement bien aussi »

L’établissement public précise qu’il « n’y a pas de blessé, ni de dégâts sur les collections patrimoniales ». Le domaine royal entend mener des investigations pour déterminer avec précision l’origine et les circonstances de l’incendie.

L’évacuation, elle, s’est déroulée dans le calme. Les visiteurs se sont exécutés immédiatement, comme à maintes reprises lors des fausses alertes qui avaient émaillé le quotidien du château à l’automne dernier. Cette fois-ci, c’était pour de bonnes raisons.

Mariane, 58 ans, originaire de Bretagne, avait fait le déplacement avec sa nièce parisienne. « Le parc, c’est sûrement bien aussi, se résigne-t-elle. On repassera tout à l’heure. » Avant de se diriger vers son lieu de promenade imposé temporairement, elle assure une séance de traduction pour des touristes anglophones, logés à la même enseigne. Depuis, les visites du château ont pu reprendre.





Lien des sources