Législatives anticipées : est-il trop tard pour s’inscrire sur les listes électorales ?


Voilà une décision qui va créer des frustrations. Les listes électorales pour les élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet ne rouvriront pas, confirme le ministère de l’Intérieur au Parisien. « Il s’agit des listes arrêtées au 9 juin, 23h59 », confirme le ministère de l’Intérieur. En clair : si vous n’êtes pas inscrit, mal inscrit ou radié, il est trop tard. Idem si vous voulez changer de commune de vote.

Autrement dit : si vous vous êtes inscrit ou avez changé de lieu de vote dimanche soir après l’allocution d’Emmanuel Macron mais avant minuit, votre démarche devrait être prise en compte. A contrario, si vous avez effectué des démarches pour changer de bureau de vote le 10 juin, il était déjà trop tard : il faudra donc se rendre dans le même bureau de vote que celui où vous aviez voté aux élections européennes.

Dans le même ordre d’idée, si vous devenez majeur entre le 10 juin inclus et la date de l’élection, il vous sera impossible de prendre part à ces législatives. En revanche, les personnes devenues majeures avant le 9 juin pourront voter. À noter que tous les Français majeurs, qui ont fait leur recensement citoyen à partir de 16 ans, sont inscrits d’office sur les listes électorales, tout comme les personnes devenues françaises après 2018.

Quelques exceptions

Néanmoins, ceux qui se sont inscrits sur les listes électorales entre le 3 mai (date limite pour les européennes) et le 9 juin (date de publication du décret de convocation des législatives) pourront voter aux législatives.

De même, comme l’expliquait ce lundi au Parisien Jean-Christophe Ménard, avocat et maître de conférences à Sciences-po, certaines « situations spécifiques » comme les radiations irrégulières d’électeurs contestées en justice, les changements d’adresse de fonctionnaires mutés ou encore les inscriptions de personnes détenues peuvent être prises en compte. Des situations particulières sur lesquelles le ministère de l’Intérieur ne communique pas pour l’heure.

Si vous avez un doute sur votre lieu d’inscription ou sur la possibilité ou non de prendre part au scrutin, le plus simple reste de vérifier. Pour ce faire, il faut se rendre sur le site service-public.fr et vous connecter avec vos identifiants France Connect. L’adresse de votre bureau de vote sera alors indiquée. Il vous est également possible de contacter votre préfecture et de poser les questions qui resteraient en suspens.



Lien des sources