Législatives : Emmanuel Macron à l’heure de la grande explication, alors que son camp est toujours sidéré


L’air satisfait de celui pour qui le plan se déroule sans accroc. Quand la nouvelle du ralliement d’Éric Ciotti au RN est tombée sur son téléphone peu après 13 heures ce mardi, Emmanuel Macron est resté quasi-statique, presque impassible aux dires des collaborateurs qui l’entouraient au salon des Ambassadeurs, à l’occasion d’une réunion de travail qui devait précéder un déjeuner avec Gabriel Attal, Édouard Philippe et François Bayrou.

Commentaire d’un conseiller en sortant, et se frottant les mains après la déclaration de Ciotti : « La clarification du paysage politique que le président a appelé de ses vœux dimanche soir est en train de se produire. En chimie, on appelle ça le précipité… » Comme si le président et ses stratèges tenaient à merveille toutes les ficelles du film qui est en train de se jouer sous les yeux des Français. « C’est la démonstration que la dissolution était bien la seule possibilité pour sortir de cette crise », veut même croire l’un d’eux.



Lien des sources