Loire. Une famille de sans-papiers expulsée d’un garage à Roanne


Lors du conseil municipal de lundi 8 juillet, le groupe d’opposition municipale 88 % a interrogé la majorité au sujet d’une famille de sans-papiers qui dormait dans un garage de l’impasse Fontval et qui a été déplacée à la demande du CCAS (Centre communal d’action sociale).

Le maire, Yves Nicolin, a expliqué que cette famille, composée des parents et de trois enfants âgés de 7, 12 et 14 ans, a été déplacée car elle squattait dans un garage où plusieurs départs de feu avaient été constatés cette année.

La famille aurait fait appel de l’examen de sa demande d’asile

« La police municipale a sollicité le CCAS pour évaluer la situation sociale de la famille. Il s’avère qu’elle était hébergée à Régny le temps de l’étude de son dossier de demande d’asile, qui a été rejetée. La famille a été sommée de quitter le territoire français par une OQTF. Elle a donc été expulsée de son logement à Régny. »

Le maire explique que cette famille s’est ensuite installée sans autorisation dans ce garage à Roanne.

Relancé par l’élu d’opposition Raphaël Plasse, pour qui la famille a fait appel de l’examen de sa demande d’asile, le maire a indiqué que la Ville ne pouvait héberger une famille qui est dans une situation illégale et ne pouvait la laisser dans ce garage.

« Imaginez-vous qu’il y ait un départ de feu, que cette famille brûle. Qui va-t-on venir voir en responsabilité si ce n’est le maire ? Et je serais accusé d’avoir laissé une famille dans un cadre illégal. »



Lien des sources